Les Instruments joués par l'Orchestre

Armonica (Glassharmonica / Glass harmonica)

Cet instrument inventé par Benjamin Franklin en 1761, est issu du Séraphin. Avec lui, il est désormais possible d'exécuter des accords plus complexes. Très à la mode à partir de 1768 sur " le vieux continent ". De nombreux compositeurs et littérateurs (Classiques et romantiques) furent sensibles à ses timbres éthérés.
L'interprète met en vibration des coupes de cristal (animées par un mouvement de rotation) en les frottant avec les doigts mouillés.

Séraphin

Appelé "Verillon" dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Ce jeu de 56 verres à boire a connu une très grande vogue dès la première moitié du XVIII ème siècle. Le compositeur Christoph Willibald Glück en fut un virtuose apprécié.

Cristal bachet. Euphone

Inventé au XVIII ème siècle par le grand acousticien Chladni. Des tiges en métal sont mises en vibration par des tiges en verre. D'une pureté exceptionnelle, les notes de l'Euphone s'unissent particulièrement bien aux couleurs du Séraphin et de l'Armonica.

Cloches

Jeu chromatique de 48 cloches en cristal.

Glasscord

Instrument à clavier où les marteaux frappent des "cordes" de verre, proche du célesta, le "scintillement" de ses notes n'a d'égal que celui de ses cordes. Registre de 5 octaves.

Cristallophone

Vibraphone à lames en cristal.

Cymbales

Jeu de 36 notes chromatiques. Leurs résonances immatérielles ouvrent les pièces musicales vers des horizons lointains et oniriques.

Marimba basse"

Une octave grave de lames en cristal.

Carillon

Constitué de 6 octaves, son timbre clair et brillant rapelle la musique des jeux de cloches d'église.

Théremin

Ancêtre du moog (cousin des ondes martenot). Cet instrument rare, inventé par l'ingénieur Théremin au début du XX ème siècle, marie avec bonheur son chant subtil, lumineux (Et étrange) aux timbres aériens de l'orchestre.

"Balafon"

Barres en cristal accordées sur 3 octaves chromatiques. L'instrument rapelle les sonorités profondes et rythmées de l'Afrique et des Caraïbes.

"Harpe de verre"

Issue des recherches d'acoustique du XVIII ème siècle. Ici (Comme pour les autres instruments la grâce du geste pendant l'exécution et l'architecture de l'objet s'unissent parfaitement à la délicatesse des sons créés.

"Gamelan"

: Jeu de tubes en verre accordés sur 3 octaves chromatiques, pour voyager vers l'Asie. Il fait entendre le son du verre percuté.

"Verrophone" : Il fait entendre un autre timbre de verre frotté.

"Aérophone"

30 colonnes d'air sont mises en vibration par percussion. Cet instrument "rythmique et mélodique" peut faire fonction de est la "contrebasse" de l'Ensemble TransparenceS.

Violon à pavillon
Diverses autres percussions :

Jeu de 15 triangles, maracas, grosses cloches, carillons chinois, chimes, bâtons de pluie...

Pyrophone

L'ancêtre de cet instrument que l'on appelait "l'Armonica chimique" fut perfectionné par Georges Frédéric Eugène Kastner au milieu du XIX ème siècle. Les colonnes d'air contenues dans des tubes en verre sont mises en vibration par des flammes.


D'autres instruments plus traditionnels et connus leur sont associés :
Voix humaine, scie musicale, harpe à cordes, Cymbalum, épinette, bandonéon, harmonium, psaltérion, trompette marine...

Armonica (Glassharmonicas)

Cet instrument inventé par Benjamin Franklin en 1761, est issu du Séraphin. Avec lui, il est désormais possible d'exécuter des accords plus complexes. Très à la mode à partir de 1768 sur " le vieux continent ". De nombreux compositeurs et littérateurs (Classiques et romantiques) furent sensibles à ses timbres éthérés.
L'interprète met en vibration des coupes de cristal (animées par un mouvement de rotation) en les frottant avec les doigts mouillés.

Séraphin

Appelé "Verillon" dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Ce jeu de 56 verres à boire a connu une très grande vogue dès la première moitié du XVIII ème siècle. Le compositeur Christoph Willibald Glück en fut un virtuose apprécié.


Cristal bachet. Euphone

Inventé au XVIII ème siècle par le grand acousticien Chladni. Des tiges en métal sont mises en vibration par des tiges en verre. D'une pureté exceptionnelle, les notes de l'Euphone s'unissent particulièrement bien aux couleurs du Séraphin et de l'Armonica.

Cloches

Jeu chromatique de 48 cloches en cristal.

Glasscord

Instrument à clavier où les marteaux frappent des "cordes" de verre, proche du célesta, le "scintillement" de ses notes n'a d'égal que celui de ses cordes. Registre de 5 octaves.

Cristallophone

Vibraphone à lames en cristal.

Cymbales

Jeu de 36 notes chromatiques. Leurs résonances immatérielles ouvrent les pièces musicales vers des horizons lointains et oniriques.

Marimba basse"

Une octave grave de lames en cristal.

Carillon

Constitué de 6 octaves, son timbre clair et brillant rapelle la musique des jeux de cloches d'église.

Théremin

Ancêtre du moog (cousin des ondes martenot). Cet instrument rare, inventé par l'ingénieur Théremin au début du XX ème siècle, marie avec bonheur son chant subtil, lumineux (Et étrange) aux timbres aériens de l'orchestre.

"Balafon"

Barres en cristal accordées sur 3 octaves chromatiques. L'instrument rapelle les sonorités profondes et rythmées de l'Afrique et des Caraïbes.

"Harpe de verre"

Issue des recherches d'acoustique du XVIII ème siècle. Ici (Comme pour les autres instruments la grâce du geste pendant l'exécution et l'architecture de l'objet s'unissent parfaitement à la délicatesse des sons créés.

"Gamelan"

: Jeu de tubes en verre accordés sur 3 octaves chromatiques, pour voyager vers l'Asie. Il fait entendre le son du verre percuté.

"Verrophone" : Il fait entendre un autre timbre de verre frotté.

"Aérophone"

30 colonnes d'air sont mises en vibration par percussion. Cet instrument "rythmique et mélodique" peut faire fonction de est la "contrebasse" de l'Ensemble TransparenceS.

Violon à pavillon
Diverses autres percussions :

Jeu de 15 triangles, maracas, grosses cloches, carillons chinois, chimes, bâtons de pluie...

Pyrophone

L'ancêtre de cet instrument que l'on appelait "l'Armonica chimique" fut perfectionné par Georges Frédéric Eugène Kastner au milieu du XIX ème siècle. Les colonnes d'air contenues dans des tubes en verre sont mises en vibration par des flammes.


D'autres instruments plus traditionnels et connus leur sont associés :
Voix humaine, scie musicale, harpe à cordes, Cymbalum, épinette, bandonéon, harmonium, psaltérion, trompette marine...