La production d’instruments de qualité et de grande tessiture ne pouvant se satisfaire de la seule approche empirique, la création des instruments a requis une approche scientifique et technique rigoureuse.

   La construction de l’Orchestre en verre a obligé notre atelier à s’approprier le façonnage de nombreux matériaux verriers : verres potassico-calciques, cristal et cristallin, silice fondue, verre boro-silicate, sodo-calcique ainsi que d’autres mélanges choisis pour leurs qualités acoustiques, techniques et le confort d’éxécution de l’interprète musicien.


   Jean Claude Chapuis est Lauréat d’une bourse de recherche du Ministère de la Culture et de la Communication (1989). Rédaction pour le Bureau de la facture instrumentale, d’un mémoire : «L’harmonica de verre – glassharmonica – histoire et construction. Potentiel acoustique et musical des matériaux verriers. Contraintes techniques au regard de la musicalité »

   L’Orchestre Transparences jouant sur les instruments qu’il construit lui-même, l’aller-retour permanent entre l’atelier et le jeu musical a favorisé une constante recherche innovante et une amélioration des instruments.